Cours de philosophie

Programme de terminale

<-   SOMMAIRE   ->

L'impressionnisme

Depuis les Grecs, le but de l'art avait été, grosso modo, la représentation fidèle de la réalité. Et des progrès constants avaient été accomplis dans ce sens, culminant dans le réalisme hollandais.

L'impressionnisme continue encore dans cette voie, mais par un moyen radicalement nouveau : il s'agit de restituer l'impression que nous ressentons réellement face aux choses. Et pour cela, les impressionniste n'hésitent pas à brouiller ou déformer l'image qu'ils peignent.

Le mouvement est en quelque sorte analogue au sfumato de Léonard de Vinci : il s'agit de « mentir » pour faire plus vrai. D'ailleurs à la même époque un romancier comme Maupassant théorise cette manière de faire en littérature :

Le réaliste, s’il est un artiste, cherchera, non pas à nous montrer la photographie banale de la vie, mais à nous en donner la vision plus complète, plus saisissante, plus probante que la réalité même. [...]
La vie encore laisse tout au même plan, précipite les faits ou les traîne indéfiniment. L’art, au contraire, consiste à user de précautions et de préparations, à ménager des transitions savantes et dissimulées, à mettre en pleine lumière, par la seule adresse de la composition, les événements essentiels et à donner à tous les autres le degré de relief qui leur convient, suivant leur importance, pour produire la sensation profonde de la vérité spéciale qu’on veut montrer.
Faire vrai consiste donc à donner l’illusion complète du vrai, suivant la logique ordinaire des faits, et non à les transcrire servilement dans le pêle-mêle de leur succession.
J’en conclus que les Réalistes de talent devraient s’appeler plutôt des Illusionnistes.
Guy de Maupassant, « Le roman », préface à Pierre et Jean (1888)

En peinture, le tableau qui a donné son nom au mouvement est ce tableau de Claude Monet de 1872 : Impression, soleil levant :

Impression soleil levant

Monet a beaucoup médité sur la lumière et les réflexions dans l'eau. C'est le peintre des nymphéas et autres nénuphars à Giverny. Il a également peint de multiples versions de la cathédrale de Rouen, et ici la Gare Saint-Lazare :

Gare Saint Lazare

Monet était très intéressé par certaines couleurs, notamment les variations autour du violet et du jaune.

Monet est sans doute l'impressionniste par excellence. Mais de nombreux artistes se rattachent à ce courant, y compris le précurseur anglais William Turner qui a réalisé notamment cet Incendie du parlement :

L'incendie du parlement

Un autre impressionniste très connu, à ne pas confondre avec Claude Monet, est Edouard Manet. Plutôt un adepte des portraits, il a notamment réalisé le très célèbre Déjeuner sur l'herbe et Le Balcon que voici :

Balcon

Analysons un instant ce tableau. Il a choqué pour ses contrastes et sa lumière particulière. Les visages sont sans ombres et paraissent applatis. Un peintre classique aurait placé la lumière de manière à mettre du relief. En s'y refusant, Manet a voulu coller au plus près de la réalité visuelle des choses. Il a sacrifié le vraisemblable au nom du vrai.

<-   SOMMAIRE   ->

Forum      Contact

Il y a actuellement 20 visiteurs connectés sur ce site ! C'est le rush.

© Jean Paul - Tous droits réservés