Cours de philosophie

Programme de terminale

<-   SOMMAIRE   ->

La Renaissance

La Renaissance est une époque révolutionnaire, pleine de découvertes.

On redécouvre l'héritage de l'antiquité grecque et romaine. Et les artistes, qui sont à l'époque aussi des théologiens et des scientifiques, voire des génies universels comme Léonard de Vinci, vont aller encore beaucoup plus loin que les Grecs.

La première découverte capitale de la Renaissance est la perspective. Grâce à cette méthode géométrique on peut enfin projeter l'espace à trois dimensions sur une surface à deux dimensions, et donner une véritable impression de profondeur.

Les artistes, à cette époque, sont de véritables orateurs. Ils expriment la pensée par images. Aussi utiliseront-ils la perspective pour dire certaines choses. Par exemple, certains peintres vont utiliser la perspective pour représenter l'incarnation de Dieu en Jésus. Prenons par exemple cette Annonciation d'Ambrogio Lorenzetti :

Annonciation

L'annonciation est un sujet très classique de peinture. C'est le moment où un ange vient annoncer à la vierge Marie qu'elle est enceinte de Jésus. Ce tableau de Lorenzetti est l'un des premiers tableau en perspective. D'ailleurs la perspective, bien visible grâce au carrelage, n'est pas parfaite : normalement les diagonales du carrelage devraient former des lignes droites, ce qui n'est pas tout à fait le cas...

Mais ce qu'il est intéressant de remarquer, c'est que le point de fuite se trouve exactement derrière la colonne centrale. La colonne, classiquement, est un symbole du Christ. Au même point passent les paroles (écrites sur le tableau) de l'ange qui annonce la nouvelle. Autrement dit : Dieu, infini, s'est incarné dans un être fini, Jésus. De la même manière la perspective permet de représenter l'infini dans un cadre fini : c'est le point de fuite qui représente l'infini. Ici le point de fuite est donc le symbole de Dieu, et la perspective est le symbole de l'incarnation.

D'autres peintres se sont carrément amusés à placer le point de fuite au niveau du bas-ventre de la vierge Marie !

En architecture, une nouvelle innovation succède au gothique et permet de nouvelle prouesses : le dôme. Brunelleschi réalise la première grande coupole à Florence, en 1420 :

Dome de Brunelleschi

Ah, la fameuse Joconde de Léonard de Vinci ! Tout de même ! Mais pourquoi est-elle si connue, au fait ?

Joconde

Eh bien, la raison principale est l'usage du sfumato. Cette technique consiste à flouter légèrement certaines zones du visage, notamment les commissures des lèvres et des yeux, qui sont cruciales dans la détermination de l'expression. De la sorte, ce visage garde un air énigmatique qui a résisté pendant plusieurs siècles à toutes les analyses ! Remarquons que c'est l'un des premiers tableaux de sourire connus, et sans doute le premier qui soit une réussite.

Une autre remarque classique est que le paysage n'est pas à la même hauteur de chaque côté, ce qui perturbe un peu plus la vision. Selon certains la perspective n'est pas même respectée... Quand on analyse un tableau dans ce genre, il faut garder à l'esprit que chaque détail compte. Léonard de Vinci a passé plusieurs années à peindre ce tableau ! On raconte qu'il lui arrivait de passer toute une journée à méditer sans donner un seul coup de pinceau.

Enfin, on peut voir dans le pont à l'arrière-plan (et l'écoulement de l'eau qu'on imagine) le symbole du temps, ce qui est un thème classique pour la représentation d'une jeune fille. (La beauté destinée à passer, etc.)

L'autre grande star, avec Léonard de Vinci, c'est Michel-Ange, son œuvre la plus connue étant la fresque de la chapelle Sixtine. On considère que Michel-Ange est celui qui a atteint la plus grande perfection dans la représentation du corps humain. Sa connaissance de l'anatomie humaine était telle qu'il s'amusait à représenter les corps dans les positions les plus difficiles, chaque figure étant un nouveau défi.

La création d'Adam

Michel-Ange, La création d'Adam, chapelle Sixtine

Raphaël vient après Vinci et Michel-Ange... Ce qui ne lui rend pas la tâche facile ! Et pourtant lui aussi a marqué l'histoire par son talent, sa maîtrise des couleurs (ses préférées sont le rouge et le bleu) et surtout l'harmonie parfaite des formes qu'il parvenait à atteindre au prix de longues études.

L'école d'Athènes

Raphaël, L'école d'Athènes

Sur cette toile Raphaël a représenté les philosophes de l'antiquité grecque. On distingue notamment, au centre, Platon et Aristote.

Autre toile de Raphaël très connue : La Madone de Saint Sixte :

La Madone de Saint Sixte

<-   SOMMAIRE   ->

Forum      Contact

Il y a actuellement 3 visiteurs connectés sur ce site ! C'est le rush.

© Jean Paul - Tous droits réservés